Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
VIVIERS

Capitale du Vivarais, résidence des évêques depuis le Vème siècle, véritable musée d'architecture à ciel ouvert, elle possède neuf monuments classés et huit monuments inscrits à l'inventaire supplémentaire. La cité était entourée d'une double couronne de remparts délimitant la ville basse des artisans, commerçants et notables, de la partie haute, uniquement religieuse qui abritait le quartier canonial. Une partie des murailles de la ville basse avec sa tour du XIVème siècle est encore visible. Au XVIème siècle, Viviers connait une expansion considérable lui permettant de consolider ses fortifications pour se protéger des attaques de la guerre de cent ans. En 1562, les protestants se livrèrent au pillage, en 1567 ils revinrent et saccagèrent le quartier canonial et la cathédrale Saint-Vincent dont ils abattirent les voûtes de la nef, un maçon s'attaqua à la clé de voûte du choeur afin de la faire effondrer, il glissa et se tua, ce qui arrêta les destructions et permit la conservation de ce choeur. Lors de la révolution, la cité ne fut pas pillée par les troupes révolutionnaires, son évêque Charles de La Font de Savine, ayant juré fidélité à la révolution.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE