Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
VEYNES

Petite ville de montagne dans les Hautes Alpes, par sa situation géographique elle a toujours été un lieu de passage depuis l'époque romaine. Nombreuses ruelles dans le centre historique qui se découvrent en suivant un parcours "suivez le rail" d'une vingtaine de panonceaux. La première implantation du bourg dans le haut Moyen Age, se fait autour du prieuré de Saint Sauveur, attenant à l'église paroissiale. Le quartier du Reclus garde la trace de cet emplacement, aujourd'hui intégré dans la ville. Ensuite, comme dans toute la Provence, les habitants s'installent sur des hauteurs clos de remparts où le château domine. Les coseigneurs ont donné la seigneurie au dauphin de Viennois qui la cède au gré de ses caprices et de ses dettes à ses créanciers. Au XIVème siècle, une communauté de juifs s'y installe. La peste de 1345 provoque un mouvement de haine antisémite et les juifs sont exterminés à Serres. Au XVème siècle, les guerres d'Italie amènent des passages de troupes ruineux pour la population. En 1692, la guerre contre la Savoie cause un incendie qui détruit en partie le bourg. La cité se distingue par son riche passé lié à l'âge d'or du chemin de fer, comme le raconte l'écomusée "du cheminot veynois", situé dans un ancien hôtel particulier du XVIIIème siècle. Le déclin de l'activité ferroviaire dans les années 1970 prive la ville de centaines d'emplois et l'oblige à une reconversion difficile. Elle se tourne vers l'énergie solaire en 1976. En 1981, Veynes était la ville la plus solarisée de France

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE