Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAINT JEAN PIED DE PORT

"Un des plus beaux villages de France" des Pyrénées Atlantiques, il doit son nom à sa situation au pied du port (col) de Roncevaux (alt. 1 057 m). A la fin du XIIème siècle, le roi de Navarre fonda la ville à un emplacement stratégique, au pied des Ports de Cize et au débouché de la voie de franchissement des Pyrénées par Roncevaux. Dans un premier temps, il fut construit au sommet de la montagne de Mendiguren, une forteresse qui apparaît dans les archives en 1191. Elle surplombait la ville de près de 80 mètres et contrôlait les différents passages à gué, les cols et la vallée de Baïgorry. Les archives mentionnent d’importants travaux de construction et de rénovation durant les XIII, XIV et XVème siècles. Ce château fort n’a pas laissé de vestiges. Il a du faire face à de nombreuses attaques, notamment au début du XVIème siècle, durant les guerres de partition de la Navarre. En 1512, Ferdinand le catholique enlève la Navarre à ses souverains légitimes, Jean et Catherine d'Albret qui se réfugient en Béarn. La ville devint alors un enjeu important dans le conflit, elle passa d’une main à l’autre et subit d’importants dommages. En 1530, Charles Quint abandonne aux Foix-Albret-Navarre cette ville qui lui semble trop coûteuse à conserver et en détruit château et fortifications. La citadelle actuelle est édifiée de 1625 à 1627, des travaux supplémentaires sont effectués sur les instructions de Vauban de 1686 à 1700. Elle est un exemple bien conservé et exceptionnel de l’architecture militaire en France dans la première moitié du XVIIème siècle. La forteresse, occupée par un collège, ne peut être visitée.

Bureau des pèlerins du Chemin de Saint Jacques.
La porte Saint Jacques - Encore aujourd’hui l’entrée symbolique et emblématique des pèlerins en route vers Compostelle. Pendant la révolution, la porte est détruite Elle est remontée à son emplacement actuel avec un arc en plein cintre qui remplace l’arc gothique originel.
A l’emplacement de l’ancien château médiéval, la citadelle se dresse au sommet de la colline de Mendiguren.
Eglise Sainte Marie du Bout du Pont - Au bas de la rue principale où la porte-pont fortifié lui sert de clocher. Construite de grès rose à partir du XIIIème siècle, reconstruite à partir du XIVème siècle, elle conserve de nombreux vestiges de son état originel.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE