Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAINT ETIENNE DE TINEE

Dans les Alpes Maritimes, bourg de montagne bâti au bord de la rivière Tinée, au creux d'une vallée boisée, à 1140 mètres d'altitude, au pied de la plus haute route d'Europe: la Bonette à 2802 mètres. Sur la place agréable et vivante, face à la mairie colorée, une église baroque fraîchement repeinte et son clocher roman du XVème siècle. Au détour de ruelles pittoresques, les peintures en trompe l'oeil sont nombreuses, comme celles de la maison Fabri ou la chapelle des pénitents blancs avec son cadran solaire. Mentionnée dès 1066 comme castrum "Sancti Stephani Tiniensis". Appartenant aux états de Savoie puis au Royaume de Piémont-Sardaigne (comme l’ensemble du comté de Nice) avant son rattachement à la France en 1860. Les habitants vivaient repliés sur eux-mêmes en raison de son accès difficiles. En 1594, Lesdiguières occupe la vallée de la Tinée. Le comte de Beuil, gouverneur du comté de Nice, réagit et s'empare du village. Le 19 juillet, il fait brûler l'église où s'étaient réfugiés les protestants. Le feu se transmet au reste du village, seul le clocher de 1492 a résisté. A partir de 1900, l'automobile et l'élargissement des routes ont permit au village de se développer. En août 1929, un incendie en détruisit une grande partie. Il doit sa renaissance à une souscription lancée dans toutes les communes de France par son maire Maurice Rovery. En reconnaissance, l'une des principales artères du village se nomme "rue des Communes de France". Sur son territoire, la station de ski d'Auron située à 1600 m d'altitude, créée en 1937 et de nombreux hameaux: Roya, Bourguet, Douans, la Rougelle, la Blache et Demandols.

Église Saint Etienne - De style néo-classique, reconstruite à la fin du XVIIIème siècle, sur les bases d'un édifice plus ancien dont il subsiste le clocher gothique lombard de 1492 avec flèche octogonale refaite en 1669 et le choeur gothique du XVème siècle, élevé sur croisées d'ogives.
Chapelle des Pénitents Blancs, du XVIIème siècle.
Station de ski d'Auron - Créée en 1937, située à 1 600 mètres d'altitude. Ancien village d'alpage, autrefois grenier à blé de Saint Étienne de Tinée.
Chapelle Saint Erige - Des XIIIème, XIVème et XVème siècles.
Chapelle de Douans, excentrée du hameau.
Cascade de la rivière Vens à 1490 mètres d'altitude
Pont roman - Pont ancien à dos d'âne sur la Tinée. Il était sur la route de grande communication reliant la vallée de la Stura en Italie par le col de Pouriac et de l'Ubayette par le pas de la Cavale. Il desservait les hameux du Pra et de Bousieyas.
Route de la Bonette - la plus haute d'Europe à 2802 mètres d'altitude, pour relier la vallée de la Tinée à celle de l'Ubaye.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE