Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAINT ANTONIN NOBLE VAL

Cité médiévale authentique du Tarn et Garonne, blottie au creux d'une vallée entre l'Aveyron et la Bonnette, dominée par le roc d'Anglars aux hautes murailles de calcaire. "Un des plus beaux villages de France" aux vieilles demeures enchevêtrées, classées avec leurs fenêtres géminées ou à meneaux, leurs arcs gothique ou roman, le long de ruelles et venelles, passages couverts, halle couverte, etc. La légende dit que le corps de Saint Antonin, martyrisé à Pamiers, navigua jusqu'ici dans une barque conduite par deux aigles blancs. Un monastère fondé en son honneur au VIIIème siècle est à l'origine de La cité, une des plus vieilles de la région, ayant survécu aux aléas de l'histoire. Siège d'une vicomté dont témoigne la "Maison Romane", bâtie vers 1150, une des plus anciennes de France, tribunal du viguier puis hôtel de ville en 1313 (le plus ancien de France). Les vicomtes de Saint Antonin, fidèles au comte de Toulouse, embrassent la religion Cathare, ce qui vaut à la cité d’être assiégée et saccagée par Simon de Montfort en mai 1212, elle entre dans le domaine royal en 1226 avec Louis IX. Cette époque sera l’apogée de sa prospérité économique, puis c'est la guerre de cent ans, en 1351, les Anglais occupent la ville. Plus tard, ce sont les guerres de religion, les habitants Huguenots prennent le pouvoir, ce qui entraîne le siège et la prise de la ville par Louis XIII en juin 1622. Un établissement de bains a fonctionné avec les eaux de la source de Saleth, sise en amont de 1924 à 1930 où il fut ruiné par une inondation. Cette eau était connue pour soigner le diabète, la goutte, la gravelle et la dyspepsie, aujourd'hui, elle est embouteillée.

Le pont sur l'Aveyron
Eglise Saint Antonin - L'ancienne église a été ruinée pendant les guerres de religion au XVIème siècle, à l'emplacement les protestants avaient établi leur temple. Après le siège de 1622 les catholiques reprennent l'édifice. Devenu vétuste et trop petit, un nouveau batiment de style néogothique du nord est consacré en 1872.
Couvent des Génovéfains - Chanoines réguliers de Saint Augustin qui s'installent au XVIIIéme siècle et construisent à partir de 1751 ce batiment après l'achat et la démolition de 18 maisons. Confisqué à la révolution il est aujourd'hui en partie l'hôtel de ville.
La halle couverte - Construite en 1841, à l'initiative des habitants.
La maison "Romane" - Ancien palais vicomtal, bâti en 1125 à l'intention d'un seigneur nommé Archambault, puis devenu la maison du viguier des vicomtes avant d'être la maison consulaire de 1313 à 1791. Restaurée de 1846 à 1851 par Viollet le Duc.
Maison du "Roy" - Construite au XIII ou XIVème siècle, des aménagements sont réalisés aux XV et XVIème siècles, il en reste une cheminée monumentale. Le 2ème étage a été fermé par un pan de bois au XVIIème siècle.
L'ancienne station thermale
Beffroi de la maison "Romane" - Ajouté sur le modèle d'un bâtiment florentin par Viollet le Duc durant la restauration de 1846 à 1851.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE