Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SERRES

Bourg animée du "pays du Buëch", à 660 m d'altitude, dans une cluse où passe le rivière Buëch, elle doit son nom à sa position à l'extrémité d'une crête rocheuse: un "serre". En 739 est mentionné pour la première fois le castrum sur la Pignolette, à l'origine de la ville. En 988, il est fait don de tous le territoire et le lieu fortifié de Serredum, à l'abbaye de Cluny. Au Moyen Âge, la ville devient la plus importante de la vallée et un château est construit sur le rocher de la Pignolette qui la domine. L'église paroissiale dédiée à saint Arey, évêque de Gap est construite au XIIème siècle. En 1298 la seigneurie est achetée par le dauphin de Viennois, il accorde des privilèges aux juifs et aux Lombards et transfère le chef-lieu du bailliage de Gapençais à Serres où il est resté jusqu'en 1512. La ville se trouvant sur une route reliant Avignon aux villes du nord de l'Italie, se développe au XIVème siècle du fait de l'installation des papes à Avignon qui amène un accroissement du trafic. En 1337, le dauphin Humbert II crée un entrepôt pour le sel venant de Provence, distribué dans le Dauphiné et le nord de l'Italie. La cité continue de se développer jusqu'au XVIème siècle et de nouveaux remparts sont érigés. Durant les guerres de religion, le capitaine huguenot Montbrun met le siège de la ville le 27 avril 1574, qui capitule le 8 mai. François de Bonne, né en 1543 aux Diguières, à Saint-Bonnet-en-Champsaur, achète la seigneurie de Serres en 1576 qui devient une place forte protestante reconnue par l'édit de paix de Grenoble, en 1581, Lesdiguières est nommé chef des armées protestantes de la province du Dauphiné par le prince de Condé. Le château de Serres est détruit en 1633 sur ordre de Richelieu. La promulgation de l'édit de Fontainebleau, en 1685, entraîne le départ de nombreux protestants vers la Suisse et l'Allemagne.

toute la cité est parsemé d'évocations de célébrités locales, ici: Alphonse Beau de Rochas, l'inventeur entre autre du moteur à quatre temps.
Porte Saint Claude, ancienne entrée est de la ville.
Eglise Saint Arey, évêque de Gap vers 600, de style roman provençal. A l'intérieur une gravure de Rembrandt: "La descente de Croix".
La maison dite de Lesdiguières - Bel exemple d'architecture Renaissance, restaurée par ses propriétaires actuels et classée au titre des monuments historiques en 2000. François de Bonne, duc de Lesdiguières, pair et connétable de France, seigneur de Serres, est un des personnages les plus emblématiques de l'histoire des Hautes-Alpes.
Hôtel de ville - Ancien hôtel de Perrinet, les vantaux en noyer de la porte ont été réalisés en 1610, classée Monument historique en 1927.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE