Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAVERNE

Petite ville à la frontière avec la Lorraine qui possède plusieurs magnifiques bâtiments à colombages et oriels le long de la Grand Rue piétonne, dont la plus belle maison, la "maison Katz", à côté de l’Hôtel de ville, construite en 1605 par Henri KATZ, receveur général de l’évêché, ornée de magnifiques colombages sculptés de personnages nus, de motifs floraux et géométriques. Principal et imposant bâtiment avec sa façade de 140 mètres de long: le château des Rohan, en 1779, suite à l’incendie du précédent, le cardinal Louis René de Rohan décide la construction d’un nouveau palais dès 1780 et fait appel à l’architecte Salins de Montfort qui dirige les travaux jusqu’à la révolution où il reste inachevé. Invendu comme bien national, Napoléon III le restaure et ajoute deux ailes latérales et un avant-corps central. La position stratégique du lieu est à l’origine de la création de la cité qui permet de contrôler le passage entre l’Alsace et la Lorraine. Au Moyen Age, elle passe sous la domination du Saint Empire Romain Germanique jusqu’à l’annexion de l’Alsace par la France. Possession de l’évêque de Strasbourg qui y établit sa capitale administrative, enjeu stratégique majeur à l’époque, elle subit diverses destructions au cours du temps avec entre autres la guerre des paysans en 1525 et la guerre de trente ans qui la dévaste. Elle connait un regain de prospérité aux XVII et XVIIIème siècles sous l’impulsion des princes-évêques de la famille des Fürstenberg puis des Rohan à l’origine du château du même nom. La révolution met un terme à cette prospérité et à son rôle de mini-capitale et ensuite rejoint l’histoire du reste de la région.

Château du Haut Barr - Du XIIème siècle, surnommé "l'oeil de l'Alsace" grâce à sa vue imprenable sur les Vosges, la forêt noire et la plaine d'Alsace. Pour atteindre un des côtés, il faut passer le Pont du Diable, car selon la légende le diable a pris l'âme du premier malheureux à l'avoir traversé.
Tour du télégraphe Chappe - De 1798 à 1852, la station de Saverne, reconstruite en 1968, constituait l'un des maillons de la ligne reliant Paris à Strasbourg.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE