Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
SAUVETERRE DE BEARN

Petite cité médiévale, édifiée sur une terrasse surplombant le gave d’Oloron, à la frontière du Béarn dans les Pyrénées Atlantiques. Elle possède d'importants vestiges médiévaux: église Saint André, du XII-XIIIème siècles, fortifiée, de style romano-gothique, tour Monréal bâtie au XIIème siècle, haute de 37 mètres, pont de la Légende et restes de fortifications. "Salvaterra" à l'époque, une "sauveté", un lieu "sauvé" du système féodal, placé sous l'administration de l'église, la cité bénéficie d'un droit d'asile ecclésiastique. Elle attire des serfs fuyant leur servage et personne ne peut les poursuivre. Très vite, un des principaux bourgs de la vicomté du Béarn, bénéficiant de franchises dès le XIème siècle, terre d’asile, lieu de commerce prospère et halte indispensable pour les pèlerins de Saint Jacques sur la via "Lemovicensis" (voie de Vézelay). Elle devient une place forte redoutable, située dans la partie ouest du pays, en limite de la Gascogne et du royaume de Navarre. Au XVIème siècle, les attaques espagnoles de Charles Quint et les guerres de religion ont raison de la cité, plusieurs fois mise à sac malgré ses impressionnants remparts.

Pont de la légende - Pont fortifié du XIIème siècle, classé Monument Historique en 1886. L'un des trois ponts qui reliaient primitivement Sauveterre sur la rive droite du gave d'Oloron, à la rive opposée. Le seul qui résista en partie à une violente crue en 1732. Selon la légende qui lui a laissé son nom, la reine Sancie y aurait subi le jugement de Dieu en 1170.
Maison forte du XVIIème siècle. Un ancien bastion qui avait pour but de protéger la ville. Des meurtrières étaient disposées sur sa façade, elles sont de nos jours couvertes d'enduit.
Les ruines du château vicomtal bâti par Gaston VII Moncade (1225-1290) et remanié par Gaston Fébus (1346-1391) au XIVème siècle.
L'arsenal - Date du XIVème siècle, la porte du Datter attenante date du XIème siècle.
Tour Monréal - Construction fin XIIème début XIIIème siècles, d'une hauteur de 37 mètres. Elle tire son nom d’une famille qui l'acheta au début du XIXème siècle, reprise par la commune en 1937. Classée Monuments Historique en 1886.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE