Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
RIQUEWIHR

"Un des plus beaux villages de France" au milieu de côteaux couverts de vignes sur la route des vins, probablement le plus visité. Il comporte de très nombreuses maisons à colombages du XIIIème au XVIIIème siècles, étroitement accolées, bien mises en valeur, fleuries en saison et les remparts bien conservés, entourant cette perle du vignoble alsacien. Ici le type de la maison alsacienne atteint son expression la plus aboutie en offrant toutes les déclinaisons possibles de colombages sculptés, d'oriels, de cours intérieures agrémentées de puits et de fontaines. Un "Musée à ciel ouvert" qui a préservé son authenticité derrière ses murs d’enceinte que seules les vignes assiègent désormais. La première mention de Riquewihr date de 1094, alors possession des comtes de Horbourg qui construisent en 1291 la première enceinte fortifiée. La cité obtient le statut de ville en 1320, vendue en 1324 à Ulrich X de Wurtemberg, elle reste dans la seigneurie jusqu’à la révolution. L’âge d’or se situe au XVIème et au début du XVIIème siècle, période pendant laquelle elle s’enrichit par la vente de ses vins réputés. La guerre de trente ans mit fin à cette prospérité, assiégée deux fois, elle est prise et pillée par les troupes du duc de Lorraine. En 1680, les émissaires de Louis XIV prirent le contrôle de Riquewihr qui resta soumise aux ordres des comtes de Wurtemberg et ne fut rattachée à la France qu'en 1796. Elle ne subit que peu de dégâts lors des deux guerres mondiales, ce qui explique son état de conservation.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE