Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
PERPIGNAN

Ancienne capitale éphémère du royaume de Majorque dont il reste l'imposant palais. Ancienne ville fortifiée, ceinturée de remparts démolis en 1904, il en subsiste le monumental "Castillet", construit en briques rouges vers 1368. Préfecture des Pyrénées Orientales, située dans la plaine du Roussillon, à quelques kilomètres de la mer à l'est, entourée par la chaîne des Albères au sud, les massifs du Canigou et du Capcir à l'ouest et la chaîne des Corbières au nord. Après l'invasion des arabes, Pépin le Bref, puis, Charlemagne, reconquirent la région définitivement vers 811, commencent l'ère carolingienne et la construction de plusieurs villages sur la plaine du Roussillon, notamment Perpignan. C’est à partir de la fin du Xème siècle que la cité connaît son essor. Ce succès est dû au choix des comtes de Roussillon d'en faire leur capitale qui gagnera plus tard en importance jusqu’à attirer l’évêque, résidant à Elne. En 1172, le comte de Roussillon lègue son comté au roi Alphonse II d’Aragon. Entre 1276 et 1344, la ville connaît son âge d’or, capitale du royaume de Majorque, constitué des îles Baléares, du Roussillon, de la Cerdagne et de la seigneurie de Montpellier. Sa population et sa surface quadruplent en moins d’un siècle. C’est l’époque de la construction de la cathédrale Saint Jean Baptiste et du palais.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE