MIRMANDE

Village perché typique de la Drôme, situé dans un paysage de collines, offre un beau panorama sur la vallée du Rhône. "Un des plus beaux villages de France" resté authentique et préservé à flanc de colline, enserré dans ses remparts, entouré de vergers. Cachées derrière ses murailles, entrelacées dans un labyrinthe de ruelles et de calades, les maisons ont conservé leurs belles façades de pierre et leurs vieilles portes. Mentionné dès 1238, le village est une ancienne propriété des Adhémar qui le cédèrent à l'évêque de Valence. Au milieu du XIVème siècle, le bourg se développe et un deuxième rempart, encore visible aujourd'hui, le délimite. Au XVIIème siècle, il s'agrandit hors les murs, mais c'est au XIXème siècle que son développement est à son apogée avec la sériciculture qui fait vivre près de 3 000 personnes. Après le déclin de cette économie, le XXème siècle voit l'abandon et l'écroulement partiel de l'église Sainte Foy. Une loi exonérant d'impôts les maisons sans toit, de nombreux propriétaires qui ont quitté le village font découvrir leurs maisons, de sorte qu'elles tombent rapidement en ruines. Mirmande va renaître grâce à la production fruitière et aux personnalités qui s'y installent dont André Lhote (1885-1962), peintre cubiste et écrivain et Haroun Tazieff qui en fut maire de 1979 à 1989.

Eglise Saint Pierre - Au bas du village, elle à remplacé l'église Sainte Foy du XIIème siècle, située au sommet.
Porte des Gaultiers - Entrée principale, aménagée dans le rempart du XIVème siècle, édifié pour se protéger des pillards de la fin de la guerre de 100 ans. "Gaultiers" signifie les nobles et les guerriers.
La plus belle vieille porte.
Église Sainte Foy - Du XIIème siècle, remaniée et agrandie plusieurs fois au fil des siècles. Au XIXème siècle, elle est abandonnée pour la nouvelle église Saint Pierre construite au bas du village. Désacralisée elle accueille des expositions et des concerts.
Ancienne demeure d'André Lhote (aujourd'hui un hôtel restaurant de caractère) - Célèbre peintre cubiste qui tomba amoureux du village et créa une école d’art à Mirmande ce qui redonna une nouvelle vie au village. Il participa également à la conservation du village comme un autre personnage célèbre Haroun Tazieff. Ce volcanologue de renommée internationale fut maire de Mirmande et contribua à contenir l’urbanisation.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages,
joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE