Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
MARSANNE

Village de la Drôme provençale étalé au pied de ses collines comme un vaste éventail, il se découvre de loin par trois tours s'alignant verticalement, chacune se dressant comme une sentinelle. Possession des comtes de Valentinois, il était au Moyen-Âge un village perché en position défensive sur la crête d’une colline, serré autour de son château et cerné de hautes murailles. En partant du bas, Marsanne remonte dans le temps. La partie la plus récente date du XIXème siècle et comprend la mairie, la fontaine à la pyramide, l'église de différents styles, se succèdent des maisons de notables et le château de Montluisant du XVIIème siècle. Continuant sur la rue du comte de Poitiers, on arrive à la première des "sentinelles", le beffroi avec sa cloche et son horloge, enjambant la porte du Lachard située dans les remparts, une tour de guet au Moyen Âge. De là, on pénètre dans le quartier médiéval aux ruelles pavées de galets, restauré depuis les années 1960 par de nouveaux habitants après son abandon progressif au début du siècle dernier. On monte, jusqu'à la prochaine "sentinelle", l’église Saint Félix du XIIème siècle avec sa haute tour en pierres blanche, aujourd'hui vide. Plus haut la dernière "sentinelle", le donjon sur une crête, usé et noirci par les siècles, seul vestige de l'ancien château féodal. De ce donjon solitaire, le village a coulé au fil des siècles en s’évasant dans la plaine. En 1589, plus de mille hommes de troupe, cinq cents chevaliers et trois pièces d'artillerie du parti protestant commandé par le duc de Lesdiguières mettent le siège devant Marsanne pendant onze mois mais sans succès.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE