Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
MALAUSSENE

Village montagnard perché sur une arête à 410 m d'altitude de la vallée du Var dans les Alpes Maritimes, isolé sur le versant nord du mont Vial, dominé par l'église de Notre Dame de l'Assomption avec son clocher carré lombard à pointe, érigée en 1639, agrandie en 1727. La première mention d’une communauté de "Malauzena" date de 1164. Un habitat fortifié est cité durant la première moitié du XIIIème siècle sur l’éperon rocheux au sud du village actuel. Progressivement, un nouveau village s’installe en contrebas sur le promontoire qui jouxte la chapelle de la Sainte-Croix et l’église. Possession des Grimaldi de Beuil après la confiscation de leurs biens en 1621, inféodée au colonel Marc-Antoine Badat, gouverneur de la citadelle de Verceil; en 1722, le fief est réuni à la couronne sarde; en 1723, Jean Alzieri, fils d’un notaire de Roquesteron, achète le domaine qui est érigé en comté. En 1793, le quartier général du maréchal autrichien De Winsde est établi dans le village, les Autrichiens s’emparent de Toudon pour en faire un point de surveillance de la valée du Var, un pont est lancé sur le fleuve, les français le font sauter en 1800. Entre 1774 et 1775, construction d'un aqueduc de 7 km de long dont un pont de 40 mètres de hauteur pour alimenter les moulins à farine et à huile, le lavoir municipal et l'irrigation des cultures à partir de la source de l'Adous.

Chapelle des Pénitents blancs ou de la Sainte-Croix.
Pont aqueduc de 40 m de hauteur.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE