Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LOCMARIAQUER

Petite commune de Bretagne, ancien port de pêche côtière à l'embouchure du golfe du Morbihan. La ville a connu un important essor à la fin du XIXème siècle à travers l'ostréiculture. Encore aujourd'hui, l'exploitation des huîtres est l'une des principales sources de revenu de cette cité qui sent bon la Bretagne traditionnelle. Terre de légendes et de mystères, son territoire abrite une concentration remarquable de mégalithes de l’époque néolithique. Ici des hommes ont laissé un héritage prestigieux, vestiges funéraires annonçant l’ère des grandes pyramides à travers le Monde: le grand menhir brisé avec ses 20 mètres et ses 300 tonnes, il est le plus grand connu, aujourd'hui brisé en quatre morceaux, le cairn de la Table des Marchands, le tumulus d’Er Grah, le dolmen du Mané Réthual, le tumulus du Mané Lud et bien d’autres encore habillant d’éternité les paysages de Locmariaquer.

Le site des mégalithes
La particularité du site réside dans la découverte de l’emplacement d’une file de menhirs géants dont les plus grands, pesant jusqu’à 300 tonnes, supposent un transport sur 10km, en partie par voie d’eau. Ce monument ruiné, probablement par un séisme, a constitué une source de réutilisation de blocs de pierre dans plusieurs grands monuments.
Le grand menhir brisé
Dressé aux alentours de 4 500 ans avant J-C., en même temps que 18 autres blocs et volontairement abattu vers 4 400 ans avant J-C., c’est le plus gros bloc jamais transporté et érigé par l’homme néolithique. Mesurant 20,60m pour un poids de 280 tonnes, ce bloc provient d’un affleurement rocheux situé à plusieurs kilomètres de Locmariaquer.
Tumulus d'Er grah
Un immense trapèze de 140m de long, 16m de large à l'extrémité nord et 26m à l'extrémité sud, malheureusement tronqué aux deux extrémités et partiellement rasé.
Le cairn de la table des marchand
Apparemment construit vers -3900/-3700 avant J-C. Le site a servi de carrière dès l'époque Gallo-Romaine. Les pierres furent retirées jusqu'à découvrir la structure mégalithique dont quelques piliers ont subi d'importants dégâts. La restauration à été entreprise par les Monuments Nationaux à partir de 1991.
Dolmen du Mané Réthual
Un dolmen à long couloir avec double chambre. La grande originalité de ce monument est l‘impressionnante table de 11 mètres de long totalement démesurée par rapport à la chambre.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE