Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LE LUC EN PROVENCE

Petite ville à vocation agricole, au carrefour des principaux axes de communication du Var. Le bourg, à l'étonnante église Notre Dame du Mont Carmel du XIVème siècle, sans clocher, est dominé par les 27 mètres de la tour hexagonale, construite entre 1517 et 1546, le campanile de la tour de l'Horloge du XIIème siècle et le monumental pont de l'autoroute qui enjambe une partie des habitations. Il a conservé un entrelac de ruelles zébrées d'ombre et de soleil qui montent à flanc de colline jusqu'aux ruines du castrum médiéval. En 1598, l’édit de Nantes fit du Luc une des trois villes de Provence où les protestants pouvaient librement exercer leur culte. Il en résulte une période faste, en 1640, ils avaient leur temple, leur collège et leur cimetière. En 1685, à la révocation de l’édit, le temple fut détruit et certains protestants s’exilèrent en Afrique du Sud. Au XIXème siècle, on redécouvrit l’eau de Pioule, exploitée par les Romains qui bâtirent des thermes, Le Luc devint alors une station thermale avec un casino et un grand hôtel. La grande guerre mit fin à la prospérité de l’établissement thermal.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE