LAUZERTE

"Un des plus beaux villages de France" du Tarn et Garonne, perché sur sa colline, au dessus des vallées et collines du Quercy Blanc, au coeur de l'appellation "Chasselas" et de la zone de production des "melons du Quercy". Bastide créée au XIIème siècle par le comte Raymond VI de Toulouse qui reçut la colline en don afin d'y bâtir un castelnau (une cité protégée par un château), située sur la "via Podiensis", l’un des chemins menant à Saint Jacques de Compostelle. De ce passé historique et religieux subsistent, de nombreux témoignages dans la ville haute, exemplaire de l'architecture médiévale, organisant ses maisons autour de l'église Saint Barthélemy et de la place des Cornières au pavage ancien, l'une des plus belles de la région. Les remparts évoquent le rôle joué par Lauzerte, tiraillé entre les Anglais et les Français lors de la guerre de cent ans. Pendant les guerres de religion, Symphorien de Durfort, sire de Duras, huguenot, prend la ville grâce à une percée dans les murailles, à l'emplacement de l'actuelle rue de la Brèche. La totalité des 597 habitants, hommes, femmes et enfants sera tués et l'église détruite. Les demeures anciennes, de style Gothique ou d'époque Renaissance, rappellent que la cité fut ensuite un paradis pour riches magistrats et marchands prospères.

Place des Cornières - Lieu de vie communautaire de la bastide, bordée d’arcades en plein cintre et en anse de paniers sur trois de ses côtés et de maisons s’échelonnant du XVème Au XVIIIème siècle, la place possède une maison d’angle qui lui donne le nom de Cornière.
le "coin relevé" de la place des Cornières, création artistique réalisé fin 1988 par le céramiste mondialement connu du céramiste d'art Jacques Buchholtz.
Eglise Saint Barthélémy - Après 1241, une église est élevée près de la halle. Elle correspond à la première travée de l'actuelle et devint paroissiale après la destruction de Notre-Dame des Vaux au XVIème siècle. L'édifice est agrandie de 1591 à 1654. La façade est construite en 1815, une partie des voûtes, dont celles de la nef, à la fin du XIXème siècle.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages,
joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE