Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LARGENTIERE

Cité de l'Ardèche qui a conservé une grande partie de son architecture médiévale, enserrée en rive droite dans une boucle de la rivière Ligne et installée en fond de vallée sur l'emplacement des principales mines anciennes de plomb argentifère. La ville, initialement nommée Ségalières jusqu'au XIIIème siècle, doit son nom actuel à des mines de plomb argentifère exploitées du Xème au XVème siècles puis partiellement au XXème siècle. Le château construit à la pointe d'un éperon surplombant la rivière, sur la même rive que le bourg qu'il domine, comprend un énorme donjon appelé tour de Bonnegarde où était frappée la monnaie avec l'argent extrait des mines. Héritière d'une longue et brillante histoire, la cité médiévale a conservé une bonne partie de ses fortifications dont la porte des Récollets datée de 1507 et les tours de l'horloge et de Tauriers et aux détours du dédale des ruelles, des façades de superbes demeures. En face du château se trouve l'imposant palais de justice à la facade néoclassique, inauguré en 1847 et aujourd'hui abandonné. Largentière était une ville très convoitée, ce qui explique pourquoi elle était entourée de châteaux défensifs et de villages fortifiés. Le musée de la soie situé dans la filature du Moulinet, route de Valgorge, présente la filière de la soie, principale activité en Ardèche au XIXème siècle depuis l'élevage du ver à soie au moulinage du fil.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE