Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
LACAUNE LES BAINS

Petite ville du Tarn située dans une cuvette entre 7 monts (les monts de Lacaune), à 800 mètres d'altitude. Cité thermale à partir de 1854, grâce à sa source d'eau chaude. Elle déclina après la seconde guerre mondiale, en 2005, sa source est à nouveau exploitée (Espace des Sources Chaudes). Aujourd'hui, l'activité économique principale est centrée sur la charcuterie, les salaisons et l'élevage de brebis. Lacaune ayant donné son nom à une race de brebis servant à l'élaboration du Roquefort. Au cours de la guerre de cent ans, la cité est considérée comme un lieu sûr. Les Anglais sèment la désolation aux alentours mais n’osent pas en faire l’assaut. Pourtant, à partir de 1364, les remparts sont remplacés par une nouvelle enceinte. A la révolution, les religieux se trouvent en première ligne mais la ville se fait fort d’être un lieux de refuge des prêtres. L’acharnement à les protéger lui vaudra le surnom de "Vendée du Tarn".

Fontaine des Pisseurs - Date de 1559, classée monument historique depuis le 28 novembre 1913.
L'espace des sources chaudes - Centre de bien-être dédié à la détente et soins.
La pierre plantée - L'un des menhirs les plus hauts d'Europe. Classé monument historique, le poids de ce mégalithe avoisinerait les 9,5 tonnes. En comptant la partie enterrée, la pierre mesure 4,50 mètres de long pour 1,85 mètre de large et l'on peut encore y deviner quelques gravures. Elle se détache avec fierté au milieu d'un paysage verdoyant.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE