Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
HENDAYE

Station balnéaire du Pays Basque adossée à la frontière espagnole. Apparue au milieu du XVème siècle, à l'origine un quartier d'Urrugne, l’une des paroisses les plus anciennes de la province du Labourd. En 1654, elle se détache de sa commune avec le consentement de Louis XIV, sous le nom de "Andaye" (qui deviendra Hendaye). En ces temps-là, les habitants étaient de valeureux marins qui chassaient la baleine, abondante dans les eaux du golfe de Gascogne. Au cours des siècles, la cité connut bien des turbulences, en raison des guerres incessantes entre la France et l’Espagne. Témoin de ce passé, le fort "Gaztelu Zahar" maintes fois détruit et au final reconstruit par Vauban, à la fin du XVIIème siècle. Cette situation frontalière qui lui valut bien des déboires, lui a aussi permis de passer au premier plan en d’autres occasions. Ainsi, en 1659, le traité des Pyrénées est signé sur l’ile des Faisans, au milieu du fleuve Bidassoa qui sépare les deux pays. C’est sur cette même île que sera signé le contrat de mariage entre Louis XIV et l’infante Marie-Thérèse, prévu par le traité et célébré, l’année suivante en grande pompe, à Saint Jean de Luz. En 1864, se dessine le visage moderne d’Hendaye avec l’arrivée du chemin de fer et la mode des bains de mer, lancée à Biarritz. Sur la route de la corniche se trouve le château observatoire Abbadia, d'architecture néo-gothique qu'Antoine d'Abbadie (savant et voyageur français) fait ériger entre 1864 et 1884 par Eugène Viollet le Duc, une des rares créations de l'illustre architecte. Entièrement meublé et restauré, il se visite.

La Rhune - Sommet emblématique du Pays Basque, 905 mètres d'altitude le sommet est atteint par un train à crémaillère datant de 1924.
Fontarrabie - Commune de la communauté autonome du Pays basque en Espagne sur la rive gauche de l'estuaire de la Bidassoa, en face d'Hendaye.
Château observatoire Abbadia - Situé sur la route de la corniche, d'architecture néo-gothique qu'Antoine d'Abbadie (savant et voyageur français) fait érigé entre 1864 et 1884 par Eugène Viollet le Duc, une des rares créations de l'illustre architecte. Entièrement meublé et restauré, il se visite.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE