Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
FREJUS

Cité balnéaire et ville d’art et d’histoire du Var où la mer a sa place au coeur de la ville avec la construction de port-Fréjus sur le quartier de Fréjus-plage en partie détruit en 1959 par la rupture du barrage de Malpasset. Avec Saint-Raphaël, elle est le pôle économique, culturel et touristique de l’est Var et le site de la plus grande concentration française de vestiges antiques après Arles (un des plus grands amphithéâtres de Gaule, le théâtre romain, la porte dorée, la lanterne d'Auguste (vestige du port romain), la porte des Gaules ou encore l'aqueduc sur un parcours de 40 km). A l’origine, nommée "Forum Julii", "la place de Jules" (César), port militaire et ville romaine fondée en 49 av. JC pour s’opposer à la toute puissance de Massilia, puis colonie voulue par Auguste en 27 av. JC sous le nom de Colonia Octavanorum pour accueillir les vétérans de la légion VIII Augusta. Équipée sous Tibère, elle déclina jusqu’au IVème siècle, date de la constitution de l’évêché, deuxième de France après Lyon. Au Moyen Age, Fréjus était un site important de production et commerce du blé; la vigne, la pêche, l’élevage de moutons et la poterie amenaient aussi la prospérité, ce qui a permis à la cité de croître démographiquement, malgré les invasions et les guerres de religion. C'est aussi la cité d’accueil du triomphe de Charles Quint sur François Ier en 1536, pôle agricole depuis le Moyen Age, ville de garnison depuis le XVIème siècle, base aéronavale de départ de Roland Garros en 1913.

Porte des Gaules - Une des quatre entrées principales de la ville romaine
Cathédrale Saint-Léonce
baptistère paléo-chrétien du Vème siècle (Art mérovingien)
Cloître roman à deux étages du XIIème siècle. Les plafonds des galeries offrent une collection de panneaux de bois peints des XIVème et XVéme siècles. Le puits au centre a été restauré entre 1922 et 1931 ainsi que le double escalier.
L'aqueduc - Conçu en deux temps, il conduisait les eaux de la source de la Foux à Montauroux puis de la Siagnole à Mons, jusqu'à Fréjus sur 40 km. il compte 36 ouvrages d'art dont 28 situés dans la vallée du Reyran. La date de construction est estimée au début du Ier siècle de notre ère.
La villa Aurélienne - Elle doit son nom à la proximité de la via Aurelia. Construite en 1889 par l’architecte Henri Lacreusette pour James Crossman héritier d'une famille de brasseurs anglais. Propriété de la municipalité de Fréjus en 1988, elle a été rénovée dans son style architectural d'origine sur le modèle de la Renaissance italienne.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE