Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
FALICON

Perché sur une butte rocheuse face au mont Chauve, entouré d'oliviers, dans les Alpes Maritimes, surplombant la vallée, Nice et la mer. Encore protégé de remparts percés de portes, le village au charme d’antan dévoile ses ruelles étroites, pavées en escaliers et passages voûtés au détour desquelles se dressent de belles maisons en pierre ou en façades pastel, dont certaines sont décorées de trompe l'oeil. Vers 1075, la famille seigneuriale de Nice, donne à l'abbaye de Saint Pons, l'église de Saint Michel de Barlata à Falicon. Le 13 juin 1247, le pape Innocent IV confirme cette donation. Le castrum est cité pour la première fois au XIIIème siècle, lorsque les moines de Saint Pons édifient le château. Le reste de l'histoire de la cité se confond avec celle du pays niçois depuis la dédition de 1388 jusqu'à l'annexion de 1860. L’église paroissiale avec une façade en trompe l’oeil, Notre Dame de la Nativité de la Vierge, datée de 1624, est érigée sur un édifice mentionné en 1247. A l'entrée du village, la place du "Thé à la Reine" rappelle l'époque où la reine Victoria en résidence à Cimiez, venait en calèche au village pour boire son thé. En 1895, l'eau du canal de la Vésubie arrive au village. La fontaine située sur la place à côté de la mairie et de l'église est construite à cette occasion.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE