Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
DIE

Sous préfecture de la Drôme, blottie au pied des falaises sud du massif du Vercors. Berceau de la "Clairette de Die" (vin blanc pétillant, naturellement effervescent), la ville et le centre ancien recèlent de nombreux trésors architecturaux. Au début du IIème siècle avant JC, la ville (Dea Augusta Vocontiorum) compte de nombreux monuments et acquiert un statut de capitale romaine. Elle s’entoure ensuite d’un rempart, construit partiellement au moyen de réemploi de dalles de rues, pierres de bâtiments publics, tambours de colonnes, entre 285 et 305 qui fortifie une surface urbanisée de 25 hectares. La porte monumentale Saint Marcel, démontée pierre par pierre est insérée dans la fortification. Die devient le siège d’un évêché au IVème siècle. Les comtes-évêques, en lutte constante contre les comtes de Valentinois, dirigent la cité. La cathédrale Notre Dame du XIIème siècle avec son porche à chapiteaux, domine les places du Marché et de la République, restaurée suite aux guerres de religions, le sommet du clocher actuel date de 1933.

Les remparts romains - Alors que l'Empire montre des signes de faiblesse, la ville s'entoure d'un rempart entre 285 et 305, d'une longueur de près de deux kilomètres, fortifiant une surface de 25 hectares. La région est en crise et des quartiers périphériques sont déjà abandonnés. Lors de l'édification, des fragments de monuments funéraires ont été réemployés.
La Tour de Purgnon - Vestiges d'un château épiscopal transformé en chapelle mariale au XIXème siècle.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE