Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
CERET

Une des sous préfectures des Pyrénées Orientales, possède de nombreux vestiges de son histoire, à commencer par les fortifications dont il en reste une grande partie, les portes de France et d'Espagne du XIVème siècle ainsi que le pont du Diable construit aux alentours de 1321. Les premières mentions de la cité apparaissent au IXème siècle, comme un fief des comtes d’Empuries. Elle se développe en "cellera", zone sacrée et noyau urbain primitif de trente pas autour de l’église. Le Castellas, ancien château seigneurial, date de cette époque. L'église paroissiale Saint Pierre est construite entre 1723 et 1779 sur l'emplacement d'une église romane, elle en conserve son clocher et le portail en marbre du XIVème siècle. Ceret a eu le privilège d'accueillir en 1660 une conférence entre Marca, commissaire pour la France et Seroni, représentant d'Espagne, afin de fixer la frontière entre les 2 pays, suite au traité des Pyrénées. Durant la guerre du Roussillon, la ville est le siège d'une bataille le 20 avril 1793, qui voit la victoire de l'armée espagnole contre l'armée française. Dès lors occupée, elle n'est reprise que le 4 mai 1794. Les remparts fraîchement reconstruits au sortir de cette guerre sont démolis par Napoléon Ier. Les spécialités du lieu sont: l'extraction du marbre blanc de Céret, commencée au IVème siècle, dès la fin de l'époque romaine et la production de cerises, activité récente.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE