Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
BAYONNE

"Ville d'Art et d'Histoire" capitale économique, commerciale et portuaire du Pays basque. La Nive et l'Adour s'y rejoignent avant de se jeter dans l'océan. Les remparts et la citadelle, chefs d'oeuvre de Vauban, la cathédrale, les maisons à colombages, les rues étroites ou à arceaux, lui donnent une dimension historique importante. Au IVème siècle, est fondé un camp militaire romain, "Lapurdum". L’enceinte de 8,5 hectares, ponctuée de tours, épouse les contours naturels du promontoire. Au Moyen Age, l’antique cité romaine devenue "Baiona" au XIème siècle, appartient aux territoires aquitains, rattachés au royaume d’Angleterre pendant près de trois siècles, après le mariage en 1152 d’Aliénor d’Aquitaine avec le futur roi d’Angleterre Henri Plantagenêt. La cité est l’un des bastions de la domination anglaise sur le continent, symbolisée par la présence du Château-Vieux, édifié à la fin du XIIème siècle. La cathédrale Sainte Marie, d’inspiration champenoise, est construite entre le XIII et le XVIème siècles, sur les bases d’une église romane. La ville connaît sa première extension urbaine avec la conquête des basses terres du confluent et des bords de Nive, formant le quartier du Petit Bayonne. Dès la fin du XVème siècle, la menace du royaume d’Espagne récemment unifié, confère une nouvelle importance à cette place forte devenue depuis 1451 la dernière ville française avant la frontière. Vauban réunit en 1680, les deux rives de l’Adour en un seul ensemble dont la citadelle est la pièce maîtresse. Bayonne est alors l’une des clés de défense du royaume et le restera jusqu’au XIXème siècle.

Le château vieux.
Le cloître du XIVème siècle est l'un des plus grands de France. Au Moyen âge il servait de lieu de délibération et de cimetière.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE