BARGEME

Nid d'aigle accroché au sommet d'une colline rocheuse, à près de 1100 mètres d'altitude, village le plus haut du Var. "Un des plus beaux villages de France", dominé par les silhouettes de l'église romane Saint Nicolas et les imposantes ruines du château des Pontevès, datant du XIIIème siècle, détruit pendant les guerres de religion dont on aperçoit de loin le donjon, ses tours rondes et les ruines de ses murs d'enceintes, restées en l'état depuis. Les héritiers le conservèrent jusqu’en 2008, année où ils décidèrent de faire cesser l’indivision, mis en vente, il est acheté par la commune de Bargème. Ce village médiéval a conservé de très nombreux vestiges du passé comme ses remparts, ses tours, ses portes fortifiées, ses venelles bordées de maisons fleuries. A l’extrémité ouest de l’esplanade du château, la chapelle Notre Dame des Sept Douleurs, érigée en 1607 par les habitants en expiation du massacre des cinq membres de la famille de Pontevès, peine infligée par le parlement de Provence. En 1578, en plein coeur des guerres de religion, Jean-Baptiste de Pontevès, seigneur de Callas régnant en dictateur sur ses sujets, avait un procès avec les habitants de Callas. Menacé d'un jugement en sa défaveur, il fit appel à son neveu Hubert, comte de Vins, avec ses hommes il saccagea le village. Le seigneur de Pontevès et son fils menacèrent les habitants d'extermination, s'ils ne se désistaient pas du procès. Une transaction est signée reconnaissant comme consenties et légitimes ces usurpations et ces spoliations. En 1579, un habitant du nom de Jacques Sassy, lieutenant Huguenot, accompagné d'une dizaine d'hommes réussissent à s'introduire dans la place de Vins, un des fils de J-B de Pontevès est assassiné, le château pillé et démoli. Quelques mois plus tard, deux autres fils, Joseph et Jean-Baptiste tombèrent à leur tour dans un guet-apens où ils sont égorgés. Le même sort est réservé à leur frère Balthazar. En 1595, Antoine, fils de Joseph, âgé de 25 ans, est tué dans l'église Saint Nicolas. Bargème a conservé son cachet médiéval, où le temps s'emble s'être arrêté.

Porte de Garde, une des 2 portes fortifiées du XVIème siècle.
Four communal du XVIIème siècle, en parfait état de fonctionnement.
Porte du Levant, une des 2 portes fortifiées du XVIème siècle.
Eglise Saint Nicolas - Située au sommet du village. En partie sur des bases du XIIème siècle. Eglise et retables restaurés pendant les années 1990-2000.
Magnifique retable en bois de 1525 représentant le martyre de Saint Sébastien.
Château des Pontevès, ruiné suite aux événements du XVIème siècle, guerres de religion et assassinats.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages,
joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE