Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
AUPS

Village provençal aux vieilles rues pittoresques, bordées de maisons médiévales ornées de portes anciennes et linteaux ouvragés, blotti au pied de la montagne des Espiguières dans un environnement privilégié. Cité qui a conservé dans son patrimoine quelques vestiges historiques du XIème au XVIème siècles dont des restes de remparts, ruines de château fort, tour de l'horloge coiffée de son campanile en fer forgé, collégiale gothique provençal Saint Pancrace, couvent des ursulines, fontaines anciennes. Pendant les guerres de religion, les huguenots du baron d'Allemagne en Provence attaquent le village le 16 octobre 1574 et massacrent 30 habitants. Une "vierge du massacre" a été érigée sur le lieu situé dans la rue de l'Horloge. Aups fut le centre de l'insurrection varoise républicaine contre le coup d'état de Napoléon III en 1851. Au sommet du village, la chapelle Notre Dame de la Délivrance, érigée en 1853 sur les ruines de l’ancien château des ducs de Blacas, en ex-voto à la Vierge pour la remercier d’avoir épargné le village et le massacre de ses habitants, lors de ces combats. Capitale du Var de la truffe noire, avec son marché de la truffe, tous les jeudis de fin novembre à début mars et la fête, le quatrième dimanche de janvier, troisième plus grand marché de France, derrière Richerenches (Vaucluse) et Lalbenque (Lot).

La tour sarrasine - Appelée sarrasine car possédant une herse (il y en avait en général une seule par village car les métaux ferreux coûtaient chers à l’époque), cette tour avec son pont-levis était l’entrée principale du village.
Avant
Après
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE