Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ARLAY

Village d'eau, devenu "capitale du vin de paille" par la qualité de son vignoble et la renommée de ce nectar depuis des siècles. Cité de caractère de Bourgogne Franche Comté, autrefois divisée entre le Bourg-Dessus et le Bourg-Dessous. Elle abrite des merveilles architecturales: les ruines du château féodal du XIIIème siècle et les remparts du premier bourg médiéval avec son parc de huit hectares dont le jardin, classé "jardin remarquable", son vignoble ancestral, le château actuel construit en 1773, le château de la Chevance d’Or du XVIème siècle, l’église Saint Vincent (patron des Vignerons) du XIXème siècle avec son clocher comtois. A partir du XIIIème siècle, les seigneurs de Chalon-Arlay et de Salins sont les plus puissants du Jura médiéval. L’exploitation des mines de sel de Salins assure leur prospérité. Ils construisent un important château de style anglo-saxon sur la colline qui domine le village, sur l’emplacement d'un ancien oppidum gallo romain et d'un premier édifice du IXème siècle. En 1479, la forteresse est anéantie par Louis XI à la suite de la mort en 1477, à la bataille de Nancy, de son grand rival, le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Louis XI annexe le duché de Bourgogne et fait raser toutes les forteresses qui lui résistent, dont celle d'Arlay.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE