Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
AMELIE LES BAINS

Station thermale et climatique des Pyrénées Orientales, située dans la vallée du Tech, au coeur du Vallespir, villégiature estivale et hivernale fréquentée par près de 27 000 curistes. L'occupation du site d'Amélie date de l'époque romaine. Les sources chaudes qui sortent de la montagne ont attiré les romains qui y voyaient un approvisionnement régulier et suffisant pour les villas qu'ils voulaient construire. C'est ainsi qu'apparurent les thermes antiques, les "aquae calidae". Au début du Vème siècle les invasions barbares chassèrent les romains. Il fallut attendre la fin du VIIIème siècle pour trouver une trace de renouveau du lieu. Passée sous contrôle de l'état français après la révolution, la commune vendit les thermes en 1815 à un certain Hermabessière qui fit faire des travaux colossaux pour les remettre en état et parvint à en faire une station thermale à la mode. En 1840 le lieu dit prit son nom actuel, passant du nom "La ville des bains d'Arles" à "Amélie les bains" en l'honneur de la reine Amélie, épouse de Louis Philippe. Par la suite, la reine Amélie découvre les Bains en 1848, elle en devient alors une propagandiste enthousiaste. Depuis les bâtiments ont été démolis et reconstruits aux normes actuelles, la partie romaine a été conservée. Amélie les Bains est constituée de plusieurs communes: Amélie les Bains proprement dit, Palalda et Montalba d'Amélie.

Fontaine d'eau thermale chaude
Thermes romains
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE