Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
AINHOA

"Un des plus beaux villages de France" Bastide en Pays Basque, sur les chemins de Saint-Jacques, à la limite de la province du Labourd et de la Navarre. Le long de sa rue unique, il aligne les maisons de style Labourdin, bâties ou restaurées aux XVII et XVIIIème siècles, arborant des façade à colombages avec une harmonieuse uniformité rehaussée par les peintures rouges ou vertes des boiseries sur des façades blanches. Au début du XIIIème siècle, les moines Prémontrés décidèrent de créer dans cette zone de pâturage, entrecoupée de bois de chênes, l’un de leurs cinq vicariats prévus sur la route de Compostelle. Propriété d'un haut personnage de la cour de Navarre, il fut convenu que cet endroit formerait enclave sur la propriété seigneuriale. Le village-bastide d'Ainhoa aux maisons alignées de chaque côté de la route est né. Il est disputé entre l’Angleterre et la Navarre aux XIII et XIVème siècles puis passe terre indivise entre les deux royaumes, ce n’est qu’en 1451, sous Charles VII, qu’il devient une commune française. Presque entièrement détruit durant la guerre de trente ans, il n'en restera que 2 bâtiments, la maison "Machitorénéa" et l’église construite au XIIIème siècle, restaurée vers 1527 et 1649. La révolution atteignit profondément la vie religieuse du Pays Basque mais l’abolition de la foi chrétienne ne se fit pas sans mal pour les habitants dont une partie fut déportée, suspectés de complicité avec l'ennemi espagnol et de trop grande fidélité au clergé réfractaire. L’église fermée au culte, fut transformée en magasin à fourrage. Après la révolution, la paix fut de courte durée, la guerre réapparut à la fin de la campagne d’Espagne avec la déroute des armées Napoléoniennes (1813-1814).

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE