Gastronome voyageur sur les routes de France,
à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine
ABBAYE DE BOSCODON

Seule abbaye des Hautes Alpes, située en plein coeur d'une sapinière, gérée par la communauté de Saint-Dominique et l'Association des amis de Boscodon, chef d'oeuvre de l'art roman. Après une histoire mouvementée, elle a été depuis 1972 patiemment restaurée et se visite. Au XIIème siècle, Guillaume de Montmirail fait donation d'une partie de ses terres à un groupe de moines voulant servir dieu, appelé par l'évêque d'Embrun pour renforcer une petite communauté installée en 1130 sur les hauteurs de Boscodon. Ils s'installent et construisent abbatiale et bâtiments monastiques. A partir de 1190, ils vivent de l'exploitation de la forêt et de l'élevage de moutons. En 1365, Boscodon est incendié par des routiers provençaux puis par Raymond de Turenne en 1392, les moines se réfugient à Embrun. Une coulée de boue anéantit ce qu'il en restait. L'abbaye demande de l'aide à Rome, en 1396, une reconstruction est lancée, avant qu'elle ne soit détruite pendant les guerres de religion. En 1600, réédification, en 1692, ravagée par le comte Amédée de Savoie en guerre contre la France. Au XVIIIème siècle, au moment de la commission des réguliers, l'abbaye est rattachée à l'archevêché d'Embrun, une partie des bâtiments est détruite. En 1791, elle est vendue comme bien national à deux anciens employés de l'archevêque d'Embrun, la forêt devient domaniale, les bâtiments changent d'usage (écurie, grange, habitation, école, etc.), le site devient un hameau rural qui le restera près de 200 ans. Pendant la seconde guerre mondiale, il est un haut lieu de la résistance.

Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE