SALERS

Etape incontournable de la région, à 950 mètres d’altitude, dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne. "Un des plus beaux villages de France" offrant un voyage dans le temps, successivement au Moyen Age puis à l'époque de la Renaissance. Il garde intact de son histoire riche et tumultueuse, un ensemble de remparts et de vieux hôtels, groupés dominant le confluent de l'Aspre et de la Maronne. Ensemble exceptionnel des XVème et XVIème siècles, époque de l'instauration du Bailliage Royal des Montagnes d'Auvergne, ses hôtels particuliers et ses maisons à tourelles en pierre volcanique confèrent au village un charme austère. Parmi les nombreuses richesses patrimoniales de la cité fortifiée, l’église Saint Mathieu, reconstruite au XVIème, renferme cinq tapisseries d’Aubusson du XVIIème siècle. La fin du XVIème siècle est marquée par les guerres de religion, le premier février 1586, les huguenots vont tenter de prendre la cité. L'assaut sera repoussé et coûtera la vie à dix-neuf personnes. En 1666, le baron François de Salers fut destitué de son titre par la Haute Cour de justice de Clermont, pour avoir fait mettre à mort un de ses ennemis sur ses terres, sans avoir eu recours aux procédures royales. Le château fut rasé et la la baronnie rachetée par son gendre. Au cours du XVIIIème siècle, on fêtait la Nativité de la Vierge, à cette occasion, on vendait aux enchères le titre du roi de la fête. Un bourgeois ayant remporté cette royauté, imagina de faire couler le vin dans les fontaines publiques, une générosité très appréciée qui tourna en coutume et amena du monde. Mais au cours du pèlerinage, rixes, blessés et morts ne se comptaient plus. Il fallut interdire ces largesses, le nombre de pèlerins diminua.

Eglise Saint Mathieu - Située en dehors de la ville primitive, un joyau architectural de la Haute Auvergne. De l'édifice roman ne subsiste que le porche, le reste a été reconstruit aux XVIeme et XIXeme siècles.
Tour de l'Horloge - Construite entre le XIV et le XVIème siècles. Sur une porte voûtée en ogive, s'élève une tour carrée sur laquelle s'appuie, à droite, une tour ronde. Des mâchicoulis et des corbeaux, puis une toiture surmontée d'un ouvrage en ferronnerie la terminent. Une des 2 entrées existantes sur les 4 de la ville haute.
le Beffroi ou la porte de la Martille - Du XVème siècle, une des 2 entrées existantes sur les 4 de la ville haute.
Maison dite "des Templiers" - Batiment Renaissance du XVème siècle; le couloir est plus ancien, peut-être du XIIème siècle. Sur les voûtes massives, les clefs reprennent les éléments de décors et les symboles des Templiers et des Hospitaliers. Accueille aujourd'hui le musée des Arts et Traditions.
Chapelle Notre Dame de Lorette - Rebâtie pour la troisième fois entre 1882 et 1886, elle illustre le miracle de la translation de la maison de la Sainte Vierge de Nazareth à Loretto en Italie. Suite au voeu d’un seigneur de Salers, épargné en Terre Sainte lors de sa participation à la 2ème croisade, d’ériger un oratoire lui étant dédié. Lieu de pèlerinage depuis le XVème siècle pour invoquer la Vierge contre les épidémies et fléaux agricoles.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE