ROUSSILLON

"Un des plus beaux villages de France", au pied des plateaux des monts de Vaucluse, situé au coeur du plus grand gisement d’ocre au Monde. Seul village du Luberon coloré où la pierre sèche ne domine pas, jalonné de vignes, de champs de lavandes, de cerisiers et d'oliviers. Il doit sa célébrité à ses falaises et à ses spectaculaires carrières d'ocre où les rouges, les jaunes et les marrons se déclinent avec contraste au milieu de pinèdes. Site magique ressemblant à une palette de peintre, les infinies combinaisons de couleurs varient du jaune au violet en passant par toutes les nuances de rose et de rouge. "De Rossillione" est cité en 989 avec un petit château établi sur une motte castrale. Au XIIème siècle, l’abbaye Saint André de Villeneuve lès Avignon y possède l’église Sainte Croix et en perçoit les revenus. Le fief échappe aux malheurs des guerres de religion, à l’exception d’un siège symbolique sans conséquence. Seigneurie des d'Agoult, des Vins puis des l'Isle jusqu'à la révolution. Bien connu depuis la haute antiquité, le pouvoir de l’ocre ne fut véritablement exploité que depuis la fin du XVIIIème siècle où l'exploitation s'intensifie avec les teintures et l'augmentation des besoins en fer. De très nombreuses carrières et usines d'ocre, dont certaines sont toujours visibles entourent le bourg. Au XXème siècle, des moyens d’extraction plus puissants et la découverte de gisements plus rentables conduisent à la fermeture des carrières et des usines liées à l’ocre. Au début des années 1980, le tourisme a remplacé cette industrie. Le "conservatoire des ocres et des pigments appliqués" installé dans l'ancienne usine Mathieu, explique le travail et le traitement de ces pigments.

Le beffroi - Porte d'entrée du castrum, aujourd'hui disparu, l'horloge et le campanile de 1904.
Église Saint Michel - XIIème siècle, remaniée aux XIVème et XVIème siècles, la façade est du XVIIème siècle et le choeur du XVIIIème siècle.
Sentier des ocres - Parcours balisés au sein d'un paysage coloré avec falaises "sang et or" dans d'anciennes carrières d'ocre.
Le lavoir semi enterré.
Ecomusée de l'ocre - Dans l'usine d'ocre Mathieu, construite en 1921, est installé le Conservatoire des ocres et de la couleur. Créé en en 1994 par la coopérative culturelle ôkhra, ce site de 5 hectares est consacré à la découverte et à la pratique des couleurs.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE