COLLIOURE

Joyau de la côte rocheuse des Pyrénées Orientales, à l'extrême sud de la France, bénéficiant d'un cadre authentique et d'un environnement protégé. Le petit port catalan se niche à l'abri dans une crique où viennent se marier les eaux de la mer Méditerranée et les roches de la chaîne des Pyrénées. La ville est dominée par l'impressionnante forteresse édifiée entre les XIIème et XVIème siècles, au XVIIème siècle, Vauban la modifie pour lui donner son aspect actuel en rasant une partie de la vieille ville. Déjà cité en 673, c'est la preuve du rôle stratégique et commercial tenu par le lieu à l’époque des Wisigoths. Le château et la ville appartiennent ensuite aux comtes de Roussillon puis aux divers rois qui s'y succèdent, d'Aragon de 1172 à 1276, puis de Majorque jusqu’en 1343, avant de revenir aux rois d’Aragon. Le château est entièrement reconstruit entre 1242 et 1280 et devient résidence royale. Après le mariage des rois catholiques, Ferdinand V d’Aragon et Isabelle Iere de Castille, le Roussillon passe sous la domination espagnole. La province est occupée de 1475 à 1481 par Louis XI qui fait bâtir des fortifications. Son successeur, Charles VIII, rend la région à Ferdinand V. Charles Quint renforce les défenses et décide la construction du fort Saint Elme. En 1642, la ville est prise par Louis XIII et annexée à la France en 1659 sous Louis XIV. Véritable emblème de la ville, parade l'église Notre Dame des Anges, entourée par la mer sur trois côtés, construite entre 1684 et 1691 dans un style gothique méridional avec son célèbre clocher, aménagé dans une ancienne tour de guet de l’époque majorquine. Le 21 janvier 1870, Collioure subit un événement climatique exceptionnel, il tombe un mètre de neige en une journée.

Fort Saint Elme, entre Collioure et Port-Vendres - Construit entre 1538 et 1552 par l’empereur Charles Ier d’Espagne et V d’Allemagne. Redessiné et restauré par Vauban en 1680. Pendant la révolution ses murs ont dû résister au bombardement de plus de 11 000 boulets de canon en un peu moins d’un mois, mais il a résisté et aujourd’hui il est conservé comme une résidence privée que l’on peut visiter.
Vignoble de Collioure.
Moulin de la Cortina - Plus vieux moulin à vent de la région, bâti au XIVème siècle. Les siècles passant, le moulin fut progressivement laissé à l’abandon jusqu’à ressembler à un champ de ruines à l’aube du XXème siècle. La commune entreprit de le restaurer en 2001. Si à l’origine, il était destiné à moudre le grain, aujourd'hui il est utilisé pour produire de l’huile d’olive.
Château royal - Classé Monument historique depuis 1922. Élevé au-dessus d'un éperon rocheux d'une trentaine de mètres, aujourd'hui, complètement enfoui par la construction. Il est aménagé sur le site d’un ancien castrum romain, entre 1276 et 1344 pour accueillir la cour des Rois de Majorque pour leur résidence d'été. Au XVIIème siècle, Vauban élève l'enceinte extérieure, rase les maisons qui se trouve dans les remparts et aménage les glacis. En 1939, la forteresse est transformée en prison.
Eglise Notre Dame des Anges - Construite entre 1684 et 1691 en réutilisant comme clocher, entouré par la mer sur ses trois côtés, l'ancienne tour fanal qui annonçait la position du port par des fumées le jour et par des feux la nuit. L'église paroissiale médiévale est rasée en 1673 sur l'ordre de Vauban pour aménager le glacis du château. Les consuls de Collioure ont obtenu de Vauban l'autorisation de construire une nouvelle église sur les récifs qui ferment la passe. Vauban ne veut plus de port à Collioure, il préfère la baie en eau profonde de Port-Vendres. Le roi a donné un terrain en compensation près de l'ancien phare. L'église s’appuie alors contre ce phare qui n'a plus d'utilité.
Chapelle Saint Vincent - De 1642, très petites, une des plus connue de la région.
Ancien couvent des Dominicains - Vestiges du cloître remontés dans le jardin du musée Peské. Un des trois de cet ordre installé, au XIVème siècle dans la région roussillonnaise, il remonte à 1275.
Tour de la Douane - Sur le port d’Avall, une tour isolée du XIVème siècle participant au contrôle et la sécurité de la ville.
Vue du moulin de la Cortina.
Temple protestant - D'un style architectural surprenant, il a été conçu par l'architecte danois Viggo Dorph Petersen à la fin du XIXème siècle.
Mariage des eaux de la mer Méditerranée et les roches de la chaîne des Pyrénées.
Toujours sur les routes de France, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine,
albums photos en évolution permanente
LEVANIN PHOTOHAUT DE PAGE